Press Release

Avec ses nouvelles offres, hubiC vise le million d’utilisateurs

corporate
hubiC est une solution complète d’archivage en ligne de grands volumes de données : partage des fichiers, synchronisation, vitesse et disponibilité sur tous les appareils des utilisateurs. La marque dévoile deux nouvelles offres payantes : la première, de 100 Go, est commercialisée 1 €/mois (soit $1,38/mois), tandis que la seconde propose 10 To (10 000 Go !) au tarif imbattable de 10 €/mois (soit $13,71/mois) et porte le Go de stockage à 0,012 €/mois (soit $0,065/mois) seulement. Les deux nouvelles offres adoptent le paiement mensuel, et sont sans engagement. hubiC tire donc son épingle du jeu et se différencie par ses coûts d’exploitation moindres puisque la marque possède sa propre infrastructure de serveurs, redondée dans plusieurs centres de données. Enfin, une offre de découverte 25 Go, gratuite et illimitée dans le temps, est reconduite pour permettre aux utilisateurs de tester le service. Avec ces offres particulièrement attractives, hubiC vise un public large, qui recherche une solution à deux problématiques : la sauvegarde de données (mettre ses fichiers en ligne, à l’abri d’une panne de disque, d’un vol ou d’une perte de matériel) et la mobilité (accéder à toutes ses données immédiatement, depuis n’importe lequel de ses équipements connectés, grâce à la synchronisation). Le tout sur un espace de stockage unifié et durable, deux qualités que n’offrent pas les supports physiques pour des volumes de données aussi importants. En outre, hubiC offre des garanties maximales en matière de sécurité et de confidentialité, puisque chaque fichier déposé sur hubiC est répliqué au sein de trois centres de données, tous situés en Europe (dans le Nord, l’Est et l’Ouest de la France). Ces fermes de serveurs sont géographiquement distantes et localisées en dehors des zones soumises au Patriot Act.
« Le volume de données généré par chacun d’entre nous a explosé ces dernières années, et ce phénomène s’accélère encore », explique Adélaïde Moulière, chef de produit hubiC chez OVH.com. Photos, vidéos, documents dématérialisés… : la quantité de fichiers que l’on produit et conserve va être multipliée par 30 d’ici 2020, prédit une étude récente réalisée par IDC en collaboration avec EMC. « hubiC devance cette tendance, en proposant des volumes de stockage très importants. L’objectif : que les utilisateurs ne soient plus contraints de choisir les documents qu’ils souhaitent mettre en sécurité dans le Cloud. Avec hubiC, ils pourront les mettre tous. » Basée sur le système OpenStack, la plateforme technique qui héberge hubiC a été constamment optimisée, et sa fiabilité est vérifiée par un nombre croissant d’utilisateurs (plus de 30 000 connexions par jour). L’un de ses principaux atouts est sa « scalabilité » : « L’infrastructure a été conçue de façon à pouvoir grossir de façon infinie, en conservant des performances optimales », explique Pierre Ourdouillé, ingénieur chez OVH.com. Résultat de plusieurs mois de R&D, cette plateforme permet aujourd’hui à hubiC de baisser ses tarifs à des niveaux encore inédits sur le marché. Depuis fin 2013, la création de compte est autorisée aux utilisateurs internationaux. Pour eux, le site www.hubic.com ainsi que les applications pour Windows, Mac OS, iOS, Android et BlackBerry sont maintenant disponibles en 13 langues(1). Tout comme les applications développées récemment pour Linux et Windows Phone 8, ce qui permet à hubiC d’être disponible sur une écrasante majorité des équipements en circulation dans le monde. Régulièrement mises à jour, les applications hubiC bénéficient de nouvelles fonctionnalités. La sauvegarde de smartphones et tablettes(2) est ainsi apparue sur l’application Android, et sera prochainement déployée sur les autres plateformes. Elle permet de déposer sur hubiC tout ou partie du contenu d’un appareil mobile (photos, vidéos, musiques, contacts, calendriers) et de restaurer les données sur un nouvel équipement, peu importe son système d’exploitation. Pratique en cas de perte, vol ou casse de son téléphone. Ou simplement dans le cadre d’un renouvellement de mobile. De leur côté, des développeurs externes ont entrepris plusieurs projets, via l’ API hubiC : intégration d’hubiC à la messagerie Thunderbird, conception d’une application Linux dotée d’une interface graphique, etc. Ces applications « compatibles avec hubiC » seront mises en avant sur le site : hubic.com/fr/apps.xml

(1) Langues disponibles : allemand, anglais, espagnol, français, finlandais, italien, lituanien, néerlandais, norvégien, polonais, portugais, suédois et tchèque.
(2) Pour hubiC, OVH.com adapte Openstack : lire l'article
(3) En savoir plus sur la fonctionnalité de sauvegarde de smartphone / tablette : consulter le forum hubiC