Press Release

IDC nomme OVH parmi les Leaders de la gestion et l’exploitation des centres de données au Canada

corporate
Le rapport IDC (doc #CA40622416, septembre 2016) évalue les 18 principaux fournisseurs de services technologiques au Canada. Il met en évidence les caractéristiques du modèle d’affaires d’OVH et son approche singulière dans la conception et le pilotage de ses centres de données, qui lui procure un avantage concurrentiel certain et une grande agilité opérationnelle.

Situé à Beauharnois, sur la rive sud de Montréal, le centre de données canadien d’OVH peut accueillir près de 400 000 serveurs. Depuis son acquisition par OVH en 2012, le site -une ancienne aluminerie propriété de Rio Tinto Alcan- a été réaménagé en profondeur pour répondre aux plus hauts standards en matière de sécurité et d’efficience énergétique. Certifié ISO/IEC27001 et conforme aux normes SOC 1 et 2 Type II pour son offre Cloud Privé , OVH répond aux exigences Tier IV et affiche un PUE record de 1,08, faisant de son centre de données canadien l’un des plus respectueux de l’environnement au monde. Cet indicateur consacre les efforts déployés par OVH pour supprimer totalement la climatisation de ses centres de données et diviser par deux sa facture énergétique, en combinant gestion optimale des flux d’air en circulation dans le bâtiment et système exclusif de refroidissement liquide de ses serveurs, assemblés en interne par OVH.

Cette approche unique sur le marché est une des clés du succès d’OVH au Canada. Son expansion s’accélère et les partenariats se multiplient, le dernier en date avec la compagnie de télécommunications Rogers dont les nouveaux services cloud s’appuient sur la technologie Cloud Public d’OVH . Au Québec, implantation historique du groupe en Amérique du Nord, OVH a également noué des collaborations étroites avec Fibrenoire, LinkbyNet et Cologix. La compagnie poursuit ses investissements dans la province -33 millions de dollars engagés depuis 2015 consacrés notamment au développement d’un bureau de R&D dans la ville de Québec- et passe à la vitesse supérieure avec l’ouverture d’un nouveau bureau à Toronto.

Par ailleurs, la croissance nord-américaine dépassera bientôt les frontières canadiennes : 47 millions de dollars seront alloués au lancement dans l’Etat de Virginie avant la fin de l’année d’un bureau et d’un centre de données, le premier du groupe aux États-Unis.