Press Release

BountyFactory.io, la plateforme européenne de Bug Bounty, est enfin ouverte à tous.

corporate

QWANT, le moteur de recherche européen est le premier à avoir ouvert ses portes au Bug Bounty. Il est également le premier actionnaire à soutenir l’initiative de Bounty Factory, persuadé que le Bug Bounty est une pratique saine pour permettre aux entreprises de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer leur sécurité et qu’une telle plateforme est un outil nécessaire dans le panorama numérique européen.

Parmi le panel des premiers utilisateurs figurent aussi des chercheurs en sécurité triés sur le volet. Après un lancement beta en début d’année, la plateforme BountyFactory.io ouvre enfin ses portes à tout le monde. Chercheurs en sécurité comme organisations du monde entier, peuvent dès à présent s’inscrire .

Soumettre son site à un programme de Bug Bounty est abordable, permet de communiquer de manière transparente sur sa sécurité, et également d’être proactif et réactif en cas de vulnérabilité avérée. En participant aux Bug Bounties, les chercheurs en sécurité mettent en application leurs connaissances en toute légalité, sont rémunérés, enrichissent leur réseau et valorisent leur expertise.

Le groupe OVH, leader européen du Cloud, figure parmi les premiers utilisateurs de la plateforme et ouvrira son programme au grand public le 4 juillet 2016. Pour Vincent Malguy, responsable dans l’équipe sécurité OVH du Bug Bounty, « la plateforme européenne bountyfactory.io allie une parfaite sécurisation à un fonctionnement intuitif et simple, idéal pour la mise en place de notre programme. Elle nous libère de la gestion quotidienne du Bug Bounty et nous permet de nous concentrer sur les failles de sécurité en elles-mêmes. »

Bountyfactory.io dispose également d’offres d’accompagnement et d’une prise en charge totale et externalisée des programmes de Bug Bounty, via le Program Manager.

La plateforme est par ailleurs membre du Digital Launch Pad, le programme d’accompagnement des startups du groupe OVH. Lancé à l’hiver 2015, le DLP accompagne déjà plus de 150 startups."