News

[Trusted Cloud Digest] Le cloud européen à l’honneur dans un rapport sur le « sujet de l’autonomie stratégique de l’Union européenne »

OVHcloud se félicite de la publication du rapport sur le « sujet de l’autonomie stratégique de l’Union européenne » par les Députés Maud Gatel (MoDem – Paris) et Didier Quentin (Les Républicains – Charente-Maritime), qui met à juste titre le cloud au cœur des enjeux de l’autonomie stratégique européenne.

Le rapport revient sur la difficulté d’action au niveau européen avec des pays membres divisés sur la question de l’autonomie et de l’indépendance stratégique ainsi que sur la dépendance croissante de l’Union Européenne sur le plan technologique.

La capacité de l’Union européenne à agir de manière autonome repose notamment sur le secteur du numérique et le développement d’une offre cloud européenne :

  • qui s’appuie sur Gaia-X, à condition que le projet ait une gouvernance conforme aux ambitions initiales ;
  • dont la certification de cybersécurité intègre le principe de souveraineté et d’immunité selon lequel l’hébergeur ne doit pas être soumis à des lois extraterritoriales.

 

D’autres actions sont à mettre en place à l’échelle européenne : se doter d’une politique industrielle en lançant de nouveaux projets importants d'intérêt européen commun (PIIEC) dans le cloud ;  réguler le numérique en réformant le droit de la concurrence, encourageant l’intéropérabilité et la transparence des services numériques ; intensifier les efforts de recherche ;  lutter contre la pénurie des semi-conducteurs ou encore réformer la commande publique et former davantage sur les sujets liés au numérique.

Ce rapport sur le « sujet de l’autonomie stratégique de l’Union européenne » intervient dans un contexte où l’Union Européenne et chaque Etat membre doivent prendre des positions ambitieuses pour développer des offres européennes de cloud alternatives, souveraines, ouvertes et fiables. Ces recommandations seront à prendre en compte dans les débats publics en 2022, une année politiquement décisive pour la France, tant au niveau européen (présidence du Conseil de l’Union européenne depuis le 1er janvier) que national (élections présidentielle et législatives au printemps).

Lire l’intégralité du rapport