Press Release

Premier baromètre OVH sur les villes intelligentes - Les Québécois veulent des villes plus intelligentes, afin de développer une économie prospère

corporate
FAITS SAILLANTS
1. Les Québécois veulent des villes plus intelligentes
2. Le transport en commun est considéré comme le secteur le plus intelligent à l'heure actuelle
3. Les Québécois veulent des villes plus intelligentes pour développer une économie prospère
4. L'utilisation d'applications et d'outils numériques pour gérer le transport, la sécurité, l'eau et les infrastructures devrait être une priorité pour les villes, selon nos concitoyens Les Québécois veulent des villes plus intelligentes!
Les Québécois veulent des villes plus intelligentes!
À la question « Pensez-vous que votre ville soit intelligente? », seulement 32 % des Québécois ont répondu « Oui », révèle ainsi le Baromètre OVH. Les citoyens de la Ville de Montréal sont moins en accord avec cette affirmation (28 %) que les habitants de Sherbrooke (36 %) et de Québec (35 %). « La notion de ville intelligente est relativement nouvelle , a expliqué Cédric Combey,
vice-président, ventes et marketing chez OVH Canada, un chef de file mondial de l'infonuagique et des infrastructures internet. Avec ce classement, nous avons désormais une référence pour suivre l'évolution de la performance des villes au cours des prochaines années, ce qui sera d'autant plus intéressant que l'avènement de la ville intelligente aura de nombreuses répercussions sur notre façon de vivre et d'évoluer en milieu urbain », a-t-il ajouté. « À travers le concept de ville intelligente, l'idée sera d'utiliser les technologies de l'information et de la communication pour répondre aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux de notre siècle » , a-t-il précisé.

Le Baromètre OVH révèle également que la vaste majorité des Québécois urbains (89 %) trouve important que les villes développent des stratégies pour devenir intelligentes. C'est dans la ville de Montréal que le concept suscite le plus d'enthousiasme : 91 % des Montréalais trouvent que de telles stratégies « intelligentes » sont importantes (44 % d'entre eux trouvent que c'est très important et 47 % assez important). À Saguenay, seulement 16 % des citoyens ont répondu qu'il était « très important » que leur ville soit plus intelligente ; un concept tout de même « assez important » pour 69 % des Saguenéens. Classement des villes les plus intelligentes selon leurs citoyens respectifs
C'est dans la grande région de Montréal, hors Ville de Montréal (Montréal reste RMR), que les citoyens ont le plus l'impression que leur ville est intelligente (37 %). Suivent de près Sherbrooke et Québec avec 36 %. La Ville de Montréal n'arrive qu'en quatrième position avec 28 %. Le transport en commun considéré comme le secteur le plus intelligent
Selon les Québécois sondés, c'est le secteur du transport en commun qui ferait le plus usage de technologies intelligentes (40 %), suivi par le développement urbain, comme les infrastructures, les parcs et les pistes cyclables (38 %), puis les services de sécurité (36 %).

Quelques villes se démarquent cependant, comme Trois-Rivières, où 59 % des citoyens se disent très satisfaits de l'intelligence de leur développement urbain, soit 21 % de plus que la moyenne des autres villes sondées. À l'opposé, les citoyens de Québec semblent moins satisfaits de l'intelligence dont font preuve leurs services de sécurité, avec un taux de 24 %, 12 % de moins que la moyenne québécoise. Des villes plus intelligentes pour développer une économie prospère
Des villes plus intelligentes pour développer une économie prospère
Selon 41 % des Québécois urbains, les villes devraient chercher à être plus intelligentes pour développer une économie prospère qui mise sur l'innovation collaborative, les technologies de pointe, l'audace et la créativité de ses citoyens. Cette réponse devance de loin la deuxième motivation, soit celle d'améliorer l'efficacité des services publics (26 %). Les trois priorités que les villes devraient avoir selon les Québécois
Le Baromètre OVH révèle en outre que si les villes veulent répondre aux attentes de leurs citoyens, elles doivent s'attaquer à trois secteurs prioritaires. Outre les secteurs vus comme étant à prioriser, les citoyens ont aussi donné leur avis sur les applications et systèmes concrets qu'ils souhaiteraient le plus voir mis en place par les villes. « Aujourd'hui, de plus en plus de gens s'attendent à ce que l'information relative à leurs besoins et à leurs attentes, par exemple lorsqu'ils planifient un déplacement, soit disponible instantanément. Le Baromètre regorge d'ailleurs de précieuses suggestions à cet égard à l'intention des municipalités » , a commenté Cédric Combey.

Notons que Montréal se démarque ici, le besoin d'un système intelligent de transport en commun se retrouvant en première position, avec 50 %.

Les Québécois sont prêts pour les villes intelligentes!
OVH a voulu profiter de ce premier exercice pour valider les habitudes d'utilisation de technologies intelligentes des Québécois. Selon le Baromètre OVH, 95 % des Québécois utilisent quelques fois par semaine ou plus souvent des courriels, des réseaux sociaux (79 %), l'hébergement de fichiers en infonuagique (45 %) et des sites d'achat en ligne (36 %). Ils se sentent également mieux équipés en outils numériques à la maison qu'au travail, pour 44 % d'entre eux.

« L'usage de technologies intelligentes est bien ancré chez les Québécois » , a ajouté Cédric Combey. « Si les villes améliorent leur offre intelligente, les Québécois répondront présents! ». OVH au Canada
Présent au Canada depuis 2012, OVH a déployé quatre unités d'affaires à Montréal, Beauharnois, Québec et Toronto, dans lesquelles elle emploie près de 140 personnes. La mise en service de son centre de données sur la Rive-Sud de Montréal, d'une capacité de 360 000 serveurs, lui permet d'étendre son accessibilité et de servir au mieux près d'un million de clients dans le monde et a fait de la région de Montréal l'un des plus gros centres d'hébergement de données au monde.